> Accueil > Balades et activités du Team > Armagnac Cup 2010

The Bougnat Spirit
RUBRIQUES ASSOCIÉES :
Saison 2002
Saison 2003
Saison 2004
Saison 2005
Saison 2006
Meetings VFR : rassemblements nationaux de VFR
Saison 2007
Saison 2008
Saison 2009
Saison 2017

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Forum des associations en septembre
Rallye touristique les 14, 15 et 16 mai
Rallye de la Fourme 2010
Armagnac Cup les 9, 10, 11 et 12 juillet



logo ARTICLE 770





Armagnac Cup 2010

jeudi 15 juillet 2010, par Vskwal


Les Bougnats chez les Gascons

Depuis maintenant quelques années au Team, chaque été un des membres organise LA balade annuelle dans son pays d’origine ou de prédilection.
2004 (puis rebelote en 2007) vit le Team débarquer dans les alpes, en terre savoisienne, berceau du Skwal.
2007 nous accueilli en pays charentais, sainte patrie du Tof.
2008 (comme en 2009) nous amena en Drôme provençale, haut lieu de villégiature du Nico.

2010, pour perpétuer la tradition, fut l’occasion de découvrir la Gascogne, terre si lointaine inconnue de tous, fief historique du Prez, Gascon jusqu’au bout des orteils !
Et nous y reconnaissons bien Jérémy !
« ...Car il est vrai que le Gascon est excessif en tout. En paroles et en vantardise, pour donner ainsi raison aux esprits chagrins.
Mais aussi en hardiesse, en courage et en panache, pour donner de l’inspiration... »
...aux valeureux routards du Team, l’espace d’une virée mémorable de 3 jours !

Cependant, « N’est pas Gascon qui veut » et c’est là que réside le charme de notre hôte !

Tout commence le samedi 10 juillet, chacun sur son itinéraire de choix pour regagner Agen.
Petite parenthèse, mais désolé, votre narrateur n’a pas pu résisté au bonheur de vous montrer le Vtoc nouveau du Team !!!
En tout point identique à celui que vous connaissez déjà.
C’est que même côté acoustique, la nouvelle monture "loisir" de Jérôme a des arguments similaires !
Le secret : une sortie Laser façon orgues de Staline, vous connaissez bien, boules Quiès obligatoires pour les suiveurs !
Et entre les mains de Jérôme, ça dépote ! Bien venu au bal des décibels libérés !

Certains ont fait le tour de Montcuq.

L’arrêt de Montcuq, courte mais profonde.

Arrivés à bon port, chacun a trouvé sa Boué.

Le campement est vite dressé...

...avec tous les équipements nécessaires à un minimum de confort.

Certains y goûtent sans modération, au point de se prendre au bout du compte pour le gourou pygmée du Team. Mais personne n’a osé lui retirer son pagne, sauf peut-être Daniel...

Déballage du matos, avec les sympathiques voisins du Prez qui lui ont donné un super coup de main pour l’organisation du week-end...

...tout comme belle-maman et beau-papa (les parents de Leti), artisans essentiels de la réussite du séjour.

Faut dire que belle-maman est très attirée par la moto, une nouvelle recrue du Team à venir ? Elle va payer sa cotiz, au moins ?

Fin prêts pour le premier dîner de (gas)con.

L’écran géant est installé, au programme après le digeo, une séance vidéo délirante.

Au moment du digeo, disais-je, armagnac cup oblige, armagnac pour tout le monde !

Sympa de retrouver Philou avec sa douce Babé présentée pour l’occasion, ça faisait un bail, lui qui consacre beaucoup de son temps libre au Championnat de France des Rallyes !

Après quelques grammes pris à l’armagnac, la vidéo commence, mort de rire, le film : Bande de sauvages (Wild Hogs en anglais), l’histoire de 4 potes dans la force de l’âge qui décident de se lancer dans un périple en Harley censé leur faire oublier le train-train de leur vie quotidienne. Les papys croisent la route des redoutables Del Fuegos, un vrai gang de bikers, comme le Team en quelque sorte !

Le lendemain matin, après la levée des brumes matinales, départ pour la première journée de roulage en terre gasconne.

Le FJR fait le plein de gaz, faute d’en avoir sous la poignée, le Régis en rempli son réservoir.

D’ailleurs, merci Butagaz, il a enrhumé un paysan d’Astaffort qui roulait tout de même en dragster.

Le paysan, dégoûté, est reparti avec sa Bentley.

A Astaffort, chez la maman et la grand-père du Prez, photo de famille.

Arrêt à Condom...

...proche d’un superbe cloître du XVIème siècle...

...hébergeant un ermite, gardien de ces lieux de piété, en tenue d’époque.

Toujours à Condom, au Musée de l’Armagnac...

...et au Musée du préservatif, si si, ils ont osé ! Fallait le faire !

La collection privée du Musée, pièces uniques de préservatifs remarquablement préservés et fait rarissime pour de tels vestiges, non-usagés.

Nathalie, passionnée d’Histoire de France, la plus sensible aux différentes reliques du Musée.

Midi sonne, arrivée à la Ferme de Bouée, splendide ferme-auberge aux produits du terroir gascon.

Le menu, joli programme gastronomique en perspective !

Avec en dessert, le sabayon au chocolat et à l’armagnac, gourmands ne pas s’abstenir !

L’apéro maison...

...puis la grande bouffe.

La patronne, excellente maîtresse de maison, monte sur l’estrade pour un discours enflammé sur les produits de sa ferme.

Dédé est très vite conquis par cette exceptionnelle personnalité du cru local...

...mais pas seulement, sa bru lui fait tourner la tête (ben oui, c’est pas l’armagnac, Dédé est sobre comme un chameau)...

...au point de lui témoigner toute son émotion, ce qui fit fuir la belle, on la comprendra !

Le trou gascon, Skwal se jette à l’eau (de feu)...

...puis au tour de Daniel, effets secondaires garantis...

...la preuve, le fond de l’œil de Régis a vite fait de virer au glauque cirrhosé...

...tandis que Daniel se prend dans un numéro de fakirisme lévitant...

...le Skwal, quant à lui, se mettant à faire......le squale, comme d’habitude à pareil moment de la journée !

D’autres couples voulaient s’accoupler, mais ont vite renoncé, pris en flag par les paparazzi.

Un peu plus tard, ceux qui faisaient les malins à table se sont vite rendus à l’évidence de l’après repas gascon : ENORME fatigue !

A Nérac, au départ du plus beau port fluvial de France, promenade sur la Baïse d’une heure commentée, à bord d’une gabarre en bois le "Coutrillon". Très beau parcours le long du parc de la Garenne classé.

Passage de l’écluse de Nazareth. Nous avons fait, mine de rien, une croisière sacrément longue. L’armagnac, en libre service dans le fût sur le pont du bateau, décidément, nous fait perdre la notion du temps.

Régis et Coco, tout attentifs aux commentaires historiques des lieux. Ça fait plaisir à voir, des motards autant imprégnés de culture.

Incident de navigation ! La gabarre fonce droit sur les chutes, plein gaz, comme pour franchir cet obstacle naturel en un délirant défit !

Normal, c’est Skwal qui est à la barre, et on connait ses tendances à vouloir tout escalader avec n’importe quel engin !

Notre charmante guide, reine de la Baïse, que nous avons une fois de plus avec un plaisir non feint bien "pourrie" à la force de nos commentaires éclairées sur chacune de ses interventions !

De retour à Boué, notre cher voisin prépare les magrets pour un dîner très léger.

Pendant ce temps, gros bug au cinéma, Skwal est pessimiste. Damned ! Nous risquons de louper la finale de le Coupe de Monde entre ibériques et bataves.

Lætitia, paniquée à l’idée de manquer cet évènement planétaire, nous pique une crise d’hystérie.

Tout s’est arrangé, Daniel et Skwal danse la Carioca pour fêter la victoire espagnole.

Quelques lichettes d’armagnac plus tard, tout se trouble.

Le lendemain matin, c’est avec un plaisir immense que votre narrateur vous présente les 2 monstres sacrés du Team : les Vtoc bleus aux douces orgues de Staline de Jérôme et Skwal. Un grand moment de pure beauté esthétique et de symphonie acoustique ! Le nez de squale...

...et surtout l’arrière aux lignes d’échappement si épurées.

Petit détail pratique, nous avions une voiture balais qui faisait office de vestiaire, sympa pour nous libérer d’un fardeau encombrant pendant nos visites.

Auvillar, l’un des plus beaux villages de France, surplombant la majestueuse Garonne. Une étape historique sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle. Une cité déjà importante au XIème siècle.

Auvillar, les arcades de la Place de la Halle...

...la Halle, rapellant celle de Ambert...

...une curieuse pompe à eau, Régis croyant en la découvrant à une tireuse à bière...

...mais c’est bien de l’eau qui en coule, se jetant dans le fameux puits rendu célèbre dans la série américaine "Lost, les disparus".

Auvillar a rendu un vibrant hommage à notre cher président N. S., statue grandeur nature érigée sous une des arches de la Halle de manière à être la plus visible pour le visiteur depuis la place. Un bel exemple de patriotisme.

Pause déjeuner du côté de Lauzerte, une magnifique bastide médiévale en Quercy Blanc.

Dans la campagne avoisinante, petit clin d’œil à Nico, grand absent du week-end, et à ses fameux Lavandes Trophy !

Nous avons eu droit au célèbre bain de lavandes du Skwal, seul moment de l’année où il se lave et se parfume.

Au Musée du Foie Gras, à la ferme de Souleilles, la voiture balais entre les mains de Régis, tout un programme !

Tel le Jacky des Combrailles, il crâne grave le Régis, sauf qu’il sait pas comment démarrer le bolide, ne trouve pas le manuel, bref il va s’énerver, le bestiau, c’est sûr, comme Coco se fout de sa gueule !

Ouf, on est sauvé, notre Jacky local peut enfin faire le tour du parking et des bacs à sable.

De retour à Boué, partouse dans la piscine...

...puis barbecue classique, ...

...et pour la soirée d’adieu, le Prez à la guitare en entonnant les chansons paillardes dont il a le secret.

Pragmatique, Laetitia commence déjà à plier les tentes, pas facile dans la nuit noire et avec quelques grammes !

Le lendemain, toujours après dissipation des brumes matinales (qu’est-ce ça peut être brumeux, la Gascogne), c’est le moment tragique du départ.

Le Prez, notre hôte de 3 jours, se pince les lèvres, visiblement ému de nous voir tous repartir.

Cet Armagnac Cup 2010, qui devait se faire en 2009 et reporté pour la naissance de Luigi, le petit dernier du Prez, a tenu toutes ses promesses. Nous avons du jardiner grave pour nous y rendre et rentrer, nous y avons découvert une Gascogne accueillante et chaleureuse aux villages authentiques et superbes, la gastronomie fidèle au sud-ouest (très légère), bref un moment fantastique passé tous ensemble !

Énormes remerciements au couple présidentiel, à belle-maman et beau-papa, au couple de voisins !

Nous sommes décidément bien gâtés, au Team !

Rendez-vous en 2011, pour le Combrailles Tour peut-être ?

Vskwal
Un savoyard reblochonné parmi les bougnats enfourmés




SITE VFR TEAM AUVERGNAT | PLAN DU SITE | ADMIN