> Accueil > Balades et activités du Team > La ronde cévennole

The Bougnat Spirit
RUBRIQUES ASSOCIÉES :
Saison 2002
Saison 2003
Saison 2004
Saison 2005
Saison 2006
Meetings VFR : rassemblements nationaux de VFR
Saison 2007
Saison 2009
Saison 2010
Saison 2017

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Rallye Cézanne 2008
Les repérages du Rallye de la Fourme
Philou et le MIB au Rallye des Volcans
Philou au Rallye du Dourdou
Lavandes Trophy 2008
Rallye de la Fourme 2008



logo ARTICLE 748





La ronde cévennole
VIROLONS, SAUCISSONS ET GRAVILLONS...

mercredi 22 octobre 2008, par Nicolas, Vskwal


Suite à l’annulation de la Danette Cup, la fine équipe du Team, sous l’impulsion du Skwal et du Nico, s’est donnée rendez-vous dans les Cévennes.

Les objectifs du week-end étaient simples :
- Passer encore un super moment ensemble
- S’en mettre pleine la panse
- Viroloter à foison...
... et prouver au monde entier que les membres du Team sont des motards, des vrais !

L’itinéraire choisi devait passer par des routes qui ne sont pas des routes, et seule l’aventure devait nous guider et révéler nos instincts les plus primitifs...
On a en plus demandé la pluie pour corser l’affaire, et une température de 5°C maxi pour dire que oui, nous les Cévennes sur les p’tits ch’mins en routières et dans des conditions météo déplorables, ça nous fait même pas peur !!!

Objectif météo non rempli :
Il a fait 20°C et un grand soleil bleu nous a accompagné tout au long du week-end...

... nous laissant profiter des merveilles de paysages cévenols.
Et finalement on s’est dit que la pluie avait bien fait de rester chez elle, car les paysages cévenols sont vraiment merveilleux.


Avec parfois un p’tit air de ressemblance avec l’Auvergne...

Les habitants du coin avaient même prévenus les touristes de notre arrivée !

Après un passage très roulant sur la corniche des Cévennes, seul passage roulant du week-end d’ailleurs... Jérémy a commencé à faire des siennes en loupant une bifurcation du roadbook.
On le retrouvera une demie heure plus tard, un poil énervé :
"Ouais ben si c’est pour passer le week-end à arsouiller à tout bout de champ moi ça m’intéresse pas... si ça continue comme ça je rentre à Agen bouffer des pruneaux !"

Le même Jérémy déclarera 6h plus tard en arrivant le soir au gîte :
" ’tain j’ai envoyé du gaz comme un âne, ça frottait à tous les virages, j’ai même failli taxer le Nico avec son tracteur poussif !!"
Allez comprendre...


Bon tout ça c’est bien joli, mais le meilleur moment du week-end fût bel et bien la montée de La Nogarède !
Le Skwal et le Nico ont mis toute leur créativité dans ce roadbook, bien inspirés par la proposition que le MIB avait fait quelques années auparavant.

Sauf qu’à la dernière minute le vendredi soir, ils décidèrent de changer l’itinéraire pour passer par des routes, euuuuh en fait des chemins euuuuh en fait des rivières et des forêts.
Parcourant la montagne en 3D sur le site du GéoPortail, ils trouvèrent une route magnifique qui laissa nos compères, et surtout les sudistes, sans voix !

Après avoir monté deux bons kilomètres sur une route, euh pardon un chemin, entre gravillons, herbe et coulée de flotte, le chemin se termina.... dans un champ !

Nous n’eurent pas d’autres choix que de faire demi-tour pour nous taper le même chemin en sens inverse c’est à dire en descente... que du bonheur...

...surtout pour Popo sur son 750 Gex qui adooooooore les épingles... et pas seulement dans les cheveux !

Toutes les vidéos :

Popo à l’attaque ses sliders sur les gravillons - 25.7 Mo
Popo à l’attaque ses sliders sur les gravillons
Popo sur un angle terrible, poignée dans le coin !!!
La meute est lâchée- Episode 1 - 6.3 Mo
La meute est lâchée- Episode 1
Tous ensemble dans l’épingle, sur les sliders !!!

Arrivé en bas, l’ensemble de la troupe n’eut de cesse de congratuler le Skwal et le Nico pour cette bonne idée !

Et pour la peine ces derniers firent les fiers devant le panneau qui constituera désormais un symbole...et les membres du team pourront dire, à l’image des cinglés en vélo montant le Ventoux : la Nogarède... on l’a fait !



Puis la troupe est repartie sur une belle portion roulante... où les Gex sudistes ne firent qu’une bouchée des cht’is fourmieux... sans parler de ce fichu sceauthaire Tmax qui les déshonora tout au long du week-end à grand coups d’inter et d’extèr fabuleux...

Enfin à la fin de la journée z’en avaient quand même plein le cul les sudistes...


...et ils réclamèrent impérativement quelques pauses pour reposer leurs muscles et leurs fessiers endoloris par le roadbook du Skwal/Nico !

Le ch’ti fourmieux se traine peut-être... mais il est endurant !



Puis le jour commença à décliner...

...et le soleil se mit à se cacher derrière les sommets...

...mais le Skwal qui guidait la meute avait gardé ses lunettes cadeau bonux !!
Résultat il a une fois de plus loupé la bonne route...



Enfin on a quand même réussi à rejoindre le p’tit village de Peyreleau...

...où nous attendait l’aligot et le repos bien mérité !

Le lendemain matin le jour se leva sur le Causse Noir...


...et les guerriers allèrent chercher leurs fiers destriers pour continuer la lutte !

Le gang des Gex, furieusement efficace avec le charme en plus !

Les paysages étaient toujours aussi sublimes...

Le Skwal avait du mal à se remettre de sa soirée en compagnie de miss Peyreleau 1968 et Germaine, la taulière du bar des sports.
Résultat il supplia le Nico de prendre son tromblon japonnais, aussi poussif qu’inconfortable, afin de reposer ses lombaires et son fessier sur la selle, qui dis-je le sofa, du tracteur gavé de couple du Nico.

Mais 5 bornes plus loin le Nico arrêta la troupe, le Vtoc avait eu raison de ses poignets, de son dos, de ses vertèbres, de sa vessie, surpris par la vélocité de cet avion de chasse et peu alerte dans le pilotage de vrais engins de gaillards, habitué qu’il est à des véhicules plus agricoles !! Ainsi, le prétexte pause peti-dèj tomba à pic !!!

Le Fred eu la bonne idée de ravitailler la troupe avec une belle brioche...

...la p’tite photo souvenir et zou tout le monde ne route !

Mais bizarrement Laetitia eu une mauvaise impression... comme si quelque chose allait se passer dans les minutes suivant le départ...

Et en effet le Jérémy, non content d’avoir sabré une partie du roadbook la veille pour cause d’incapacité notoire à suivre le rythme intense de la troupe, le Jérémie donc décida de sabrer également le roadbook du dimanche en crevant son pneu arrière !
Certains iront jusqu’à prétendre que ces manigances étaient organisées dans le seul but de masquer le fait que son tréteau ne dépasse pas les 150km d’autonomie... ce qui lui laissait peu de chances de faire le roadbook dans sa totalité.

S’en suivi une franche rigolade :
On a installé un pit stop au bord de la route...

...placé une pom-pom girl pour faire la circulation...

...et réparé le bordel grâce au kit de réparation qui va bien !

Ce type d’accessoire
n’a d’accessoire que le nom,
car en cas de crevaison
il peut vous sauver la mise...
et votre week-end par la même occasion !


Les vidéos des opérations :

Le Prez à crevé et le Nico cherche sa batterie - Episode 1 - 9.9 Mo
Le Prez à crevé et le Nico cherche sa batterie - Episode 1
Le team, les MacGyver de la route !
Le Prez a crevé et le Nico cherche sa batterie - Episode 2 - 12.6 Mo
Le Prez a crevé et le Nico cherche sa batterie - Episode 2
Le Team, Saint-Bernard des routes !

Certains prétendent que durant cet épisode un membre du Team [initiales NP) n’a pas trouvé l’endroit où se trouve la batterie sur sa moto, mais il s’agit là d’une légende bien évidemment...(la preuve du contraire dans la vidéo McGyver !!!)

Par la suite le Skwal, décidément en mal de confort et de couple, essaya de prendre le Tmax de Jean-Jacques.

Celui-ci ne se laissa pas faire, et récupéra son bien sur le champ !

Nous avons donc repris la route, et on a laissé les gex et autres montures sudistes ouvrir la route à grand renfort de prises d’angle démesurées...


Les vidéos sous tous les angles ! :

La meute est lâchée - Episode 2 - 20.9 Mo
La meute est lâchée - Episode 2
L’Espérou, sur l’angle !!!
Un VTEC, un pilote, du bonheur - 3 Mo
Un VTEC, un pilote, du bonheur
Le Skwal à l’attaque !

Ok, les prises d’angle, c’est de l’adrénaline, mais on aime tout autant faire les touristes et profiter des paysages qui étaient toujours aussi magnifiques ! (*)

(*) : excuse à deux balles du ch’ti fourmieux se faisant taxer par un Tmax...




Les virolos nous emmenèrent sans que nous le sachions dans un paradis cévenol... la maison des Cévennes !
Autant vous prévenir de suite, si un jour vous décidez de venir dans les Cévennes, il est IMPERATIF de passer dans cette auberge !!!!
Démerdez vous comme vous voulez, votre roadbook doit vous y emmener... et de préférence le soir, pour également y dormir. Le taulier est une crème, et il vous fera goûter des merveilles de gueule dans une ambiance du tonnerre !

Pour commencer on a eu droit aux entrées : Nous on pensait que c’était le plat principal...
Ne laissez rien dans les assiettes sous peine de vous faire engueuler !

Popo s’est jeté sur les grosses saucisses, des comme ça elle a pas l’habitude d’en voir du coté de Marseille :-)

Après avoir repris trois fois de l’entrée, fini les saucisses et les jambons, le taulier nous a amené le plat principal, avec toujours la même consigne :
finir nos assiettes !

Après avoir dégusté une petite glace, ou une crème caramel pour les plus courageux, on a eu droit au dijo qui va bien... enfin on devrait dire à tous les dijos disponibles derrière le bar, car le taulier n’a pas manqué de nous faire déguster tous ses breuvages agricoles, artisanaux et 100% biologiques !

"Y’a que des plantes, 100% naturel, vous verrez c’est du bonheur..."

Le top du top : la poire avec le vers qui sort du fruit !



Conséquence de ce repas léger :
- il était trop tard pour espérer finir le roadbook
- certains membres de la troupe ont eu envie de faire une petite sieste...
- le Philou nous gratifia de l’inénarrable Pacholasse

Petit extrait :

La fabuleuse histoire de la Pacholasse - 7.5 Mo
La fabuleuse histoire de la Pacholasse
L’histoire vraie de la Pacholasse racontée par le plus marseillais des sudistes !

...tandis que d’autres partaient en quête de plaisirs charnels avec des partenaires plutôt originaux... sont bizarres ces sudistes quand même...



Pendant ce temps là les ch’tis fourmieux sont partis à la chasse au vrais bestiaux, et ne sont pas revenus broucouilles :


Ils laissèrent quand même le soin aux locaux de dépecer la bêêête... forcément un sanglier entier ne rentre pas dans les sacoches de la moto... même d’une FJR !


Après la saga (1 à 4), 5, à moins que ce ne soit6.... ???!!!!


A la suite de ce repas gargantuesque, les combattants ne se firent pas nombreux pour continuer à affronter les routes cévenoles, et 98% de la troupe décida de rentrer à la maison...
...sauf le Skwal et le Nico qui décidèrent coûte que coûte de terminer ce roadbook cévenol délirant !

On a pris des routes qui ne sont pas des routes... suffisamment large pour une voiture, mais pas assez pour se croiser !

Des routes où les feuilles mortes et les châtaignes commençaient à joncher le sol, rendant la progression hasardeuse à chaque virage ...

...mais des routes que même un FJR aurait pu emprunter... enfin... tout juste en fait !

Nous sommes passé au col des vieilles, et ne pouvant laisser une trace de notre passage sur les dites vieilles du fait de leur absence à ce col magnifique...

...on a marqué le col de notre empreinte !

Nous avons ensuite enchainé les virolos jusqu’à Anduze, puis Alès... puis la maison... en admirant une dernière fois les montagnes cévenoles...

Il est toujours aussi dur de se séparer des potes à la fin des week-end du Team... surtout après un week-end aussi fabuleux... vivement la prochaine virée !!



-  Les bonnes adresses du week-end :
- L’auberge de la Vallée à St André de Valborgne : on y a mangé le samedi midi, correct et bon rapport qualité prix. accueil charmant
- Le gîte Evolution à Peyreleau : on y dort très bien, les repas sont bien également... le patron est juste un poil trop prêt de ses sous.
- La maison des Cévennes : THE bon plan du week-end, à ne surtout pas manquer !


-  Le roadbook du week-end :
On a pas pu tout faire, mais c’est un régal !!
- Le samedi :

Road-book du samedi - Alès-Peyreleau - 387.7 ko
Road-book du samedi - Alès-Peyreleau

- Le dimanche :

Road-book du dimanche - Peyreleau-Alès - 392.7 ko
Road-book du dimanche - Peyreleau-Alès

La dernière partie est vraiment énoooorme :

Merci, merci les amis d’avoir répondu présent à ce week-end de jobastres ! Franches rigolades, camaraderie, amitié et plus (ben oui, les ânes ont flaché !!!), des itinéraires complètement débiles, ont fait la réussite de nos retrouvailles cénenoles !!!

Vivement les prochaines, encore et encore, on n’a pas épuisé nos idées tordues !!!

Nicolas

Vskwal
Un savoyard reblochonné parmi les bougnats enfourmés




SITE VFR TEAM AUVERGNAT | PLAN DU SITE | ADMIN