> Accueil > Conseils techniques > Pneumatiques > Usure, longévité et performance

The Bougnat Spirit
RUBRIQUES ASSOCIÉES :
Essais pneumatiques
Les pneus par marques

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Remplacement de la valve : une obligation !
La pression de vos pneus
Gonfler ses boudins à l’azote
Comment lire un pneumatique ?
L’équilibrage des pneus moto



logo ARTICLE 742





Usure, longévité et performance

mardi 12 août 2008, par Nicolas


On entend souvent les motards dire :
- Les Michelin c’est de la merde, ils durent très longtemps mais coté grip c’est moins bien que les Bridgestone
- Les bridge sont top en grip mais ils s’usent trop vite !

Usure, longévité, adhérence... tout un tas de données contradictoires... une équation dure à résoudre pour les fabricants de pneus qui veulent donner au motard la perle rare :
Un pneu au grip de MotoGP permettant de parcourir 15000 bornes !

Prenez une bière et installez vous devant l’ordi, c’est assez long... on va essayer de vous expliquer tout ça...

Car les amis je vais vous en apprendre une bonne :
Les pneus ça s’use quand on s’en sert !

Autrement dit, pas la peine de dire Pirelli y fait 5000, les BT y s’usent trop vite, les Michelin durent longtemps etc etc...

En guise d’intro, un peu de fun avec es deux plus belles usure du Team :
- à gauche le ZX6R de Jérôme...
- à droite le 800VFR du MIB lors d’une virée dans le Tarn avec passagère, armes et bagages !



Rentrons maintenant dans le vif du sujet...


-  L’usure des pneus dépend :
- du poids en déplacement : plus c’est lourd plus le pneu arrière galère à l’accélération et l’avant au freinage
- de la conduite du pilote : si on se traîne comme, qu’on enroule sur le couple, qu’on a peur du moindre virage, qu’on freine à tous les virages, ou qu’on débranche le cerveau en mode totale arsouille, les pneus s’usent pas pareil !
- de la qualité des routes : les routes ardéchoises et corses sont plus abrasives que celles de la région Lyonnaise ou Auvergne, des études ont démontré cela, et je vous parle pas des routes réalisées avec des coquillage en Gironde !
- de la météo : s’il gèle chez vous les routes chez moi sont plutôt chaude du fait du soleil qui berce les journées même en hiver. Plus c’est chaud, plus ça chauffe... plus ça s’use !


-  Histoire de gommes...
Il y a deux types de pneus :
- les gommes sport : Pilot Power, D207, D208, Qualifier, BT012 et 014
- les gommes sport touring : Pilot Road, BT020 et 021, Dunlop Road Smart

Les gommes tendres s’usent plus vite que les dures ? Pas forcément !
Si en terme de positionnement marketing et de réalisation technique les pneus touring s’usent moins vite que les tendres, un gars fluet qui se traîne et ne roule qu’en hiver sur une 500CB avec des gommes tendres usera moins ses pneus qu’un L’Hermite en vadrouille en été à toc !

Il faut aussi comprendre que les pneus comme les motos se radicalisent.
Les roadsters confortables type 1300 CB et 1000Fazer on laissé place aux Hornet et FZ1... et pour les pneus c’est pareil !
Les motards roulent moins...
Quand j’étais chez Michelin le mythe de l’allemand en BMW parcourant 30000km/an s’effondrait à chaque étude de marché !
Les motards veulent prendre plus de plaisir à chaque kilomètre.

Les pneus se radicalisent donc et s’en est fini des pneus touring qui durent 20000km, sont dur comme des bouts de bois et mettent trois ans à chauffer !
Souvenez vous du Michelin Macadam 90...
Comparez le Pilot Sport au Pilot Power...
Pour les pneus tendre c’est pareil, et lors du développement du Pilot Power des pilotes de promosport faisaient des séances de qualif’ en Pilot Power !

Tout ça fait que la différence entre un pneu Touring et un Sport se fait de plus en plus petite...

Et chez Bib les marketing boys s’arrachaient les cheveux car les tests circuit et route démontraient que les pneus étaient si proches qu’il en devenait difficile de faire un argumentaire de vente basé sur donnés techniques pour les différencier !

Il y a toutefois une différence entre générations...
Car les technologies évoluent (2CT...) et les pneus s’améliorent.
Un Pilot RoadII est franchement meilleur qu’un Road ancienne génération... qui lui-même enterrait les Macadam en performance.
Le Pilot Power a marqué un pas énorme avec le Pilot Sport et reste même en avance sur les dernières nouveautés de Bridgestone. Son avancée est aussi importante que le D207 en son temps.
Idem pour un BT014 versus un BT010.

La seule exception à cette règle est le D208 qui était une vraie merde par rapport au D207.
Ils ont même poursuivi la commercialisation du D207 suite aux plaintes des clients. Y’avait même de la spéculation sur le D207 sur Internet...

S’il est difficile donc de comparer un BT021 à un BT014, comparer un BT014 à un BT020 c’est comme comparez des choux et des carottes. Il est évident que le premier sera top, chauffera vite et s’usera plus vite aussi !

-  Histoire de marque...
A tout cela s’ajoute un aspect subjectif : la marque Certains sont Michelin, d’autres Bridgestone... comme certains automobilistes ne jurent que par les marques allemandes ou pour Citröen...
Les performances des pneus étaient beaucoup liées à la marque dans l’esprit des motards.
Les Michelin s’usaient peu... mais duraient plus longtemps. Ca c’était lié à la culture de l’entreprise qui veut qu’un Michelin doit toujours avoir la plus longue longévité du marché... ce qui implique une gomme plus dure... qui mets donc plus de temps à chauffer ! Michelin a toujours plus eu une image de pneu pépère que de pneu haute performance. Et cette réputation de pneu de « citroëniste » lui a collé longtemps à la peau aussi bien en voiture qu’en moto. Les différents engagements compétition et aussi l’évolution des demandes consommateurs poussées en interne par les p’tits gars du marketing ont bien fait changé les choses... également à grand renfort d’investissements publicitaires. Pour Pirelli les pneus étaient souvent vus comme très performant, super bons en mise en température, mais donc moins endurant. Les études marketing montraient que cela était lié au nom et à la nationalité du manufacturier ! Les motards se disaient que c’était un pneu rital, fait pour les motards sportif... Italie = Ferrari etc..
A l’inverse les Metzeler étaient, comme des Michelin, des pneus à bonne longévité et de très bonne qualité... car venant d’Allemagne. Et comme tout ce qui vient d’Allemagne est forcément de qualité...
Pour Bridgestone c’était un peu le mystère... Ce qui vient d’Asie intrigue... Et pour gagner des parts de marché ils ont dû payer et investir ! Politique de prix bas et un nouveau pneu tout les ans ! Les consomotards en perdent d’ailleurs leur latin et ne savent plus quel est le dernier pneu de Bridgestone... L’investissement est aussi passé par la compétition avec le succès que l’on sait. Si tu gagnes en MotoGP c’est que tes pneus sont bons... A grand renfort de dollar Bridgestone s’est construit une image pour passé du pneu asiatique au pneu performant et de qualité (y’a un peu de méthde toyota la dedans...

-  Et le prix dans tout ça ?
Car oui si la performance est importante, le prix l’est également !
La politique commerciale des manufacturiers de gommes et des distributeurs est la suivante : on fait un prix élevé sur les pneus dernières génération (BT014, Pilot Power ou RoadII...) et on fait des opérations promotionnelles sur les anciennes générations (BT012 ou même 010, Michelin Pilot Sport ou Pilot RoadI).

Si vous êtes avides de performances ou gros rouleurs, vous préférerez mettre le prix et avoir la dernière génération. Si vous roulez peu et que vous ne recherchez pas la performance absolue ou l’angle de dinguo à chaque virage, profitez des promos Dafy et Cardy.

A noter que les pneus sont toujours moins chers dans les centres moto (Moto Axe, Moto Expert, Dafy, Cardy) que chez les concessionnaires. Le pneu est un produit d’appel pour eux histoire de vous attirer dans le magasin, que vous poireautiez dans les allées du magasin en attendant que le gommard soit monté... et que vous achetiez un truc dont vous n’aviez finalement pas besoin.

Voili voilou vous savez à peu prêt tout !

Et si après ça y’en a encore un qui me sort « le Bridge s’use moins vite que le Michelin » ou l’inverse... je lui fait manger son casque !!

A+ Nico

Nicolas




SITE VFR TEAM AUVERGNAT | PLAN DU SITE | ADMIN