> Accueil > Balades et activités du Team > Lavandes Trophy 2008

The Bougnat Spirit
RUBRIQUES ASSOCIÉES :
Saison 2002
Saison 2003
Saison 2004
Saison 2005
Saison 2006
Meetings VFR : rassemblements nationaux de VFR
Saison 2007
Saison 2009
Saison 2010
Saison 2017

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Philou au Rallye du Dourdou
Les repérages du Rallye de la Fourme
Philou et le MIB au Rallye des Volcans
La ronde cévennole
Rallye Cézanne 2008
Rallye de la Fourme 2008



logo ARTICLE 735




LE TEAM EN DRÔME PROVENÇALE
Lavandes Trophy 2008
DU GROS, DU BEAU, DU QUI SENT BON !!! UN PARFUM DE LAVANDE POUR TOUT MOTARD EN SUEUR

mercredi 20 août 2008, par Vskwal


Le Team au pays des lavandes et des olives avec une seule devise : "Les petites, on les presse, les grosses, on les mange !"

Le Nico, depuis le temps qu’il le préparait, son Lavandes Trophy, et bien il a réussi à nous faire passer un week-end encore une fois inoubliable.

Mets de l’huile, qu’il disait dans la chanson ! De l’huile, nous en avons eu, des lavandes, vu à perte de vue, de l’eau, pas beaucoup bu même si certains le déluge ont connu !

Avant de découvrir le compte rendu du week-end, en voici le roadbook :
Jour 1 :


Jour 2 :


Les bonnes adresses du week-end :
- Le gite de vergol prêt de Montbrun les Bains, qui nous a fort bien accueilli le dimanche soir.
Tel : 04 75 28 83 71 et site oueb
- le hameau de Valouse où nous avons mangé le dimanche midi. Tip top ! On peut aussi y dormir...
Tel : 04 75 27 72 05 et site oueb
- "L’Oulo", restaurant à Mazan, à l’Est de Carpentras. Une cuisine rafinée et un très bon rapport qualité prix.
Tel 04 90 69 87 64 et site oueb

Ce Lavandes Trophy fut une grande première ! Jugez plutôt, voici les photos...

Les plus éloignés partirent d’Ambert, d’Agen et de Perpignan. Et pour eux, ce fut le déluge. Seuls votre serviteur et Franck, partis de Lyon, arrivèrent au sec, mais alors sec de chez sec. La classe, quoi !

La rincée, tous aux abris ! Et Lionel, dégouté !

Daniel en plein doute, faisant sécher aussi l’intérieur !

Petite collation, tout va mieux

Le soleil est de retour, la banane aussi

Le linge sèche en mouillant les cordes

Après l’Arche de Noé, le Team se retrouve enfin chez le Nico pour un apéro bien mérité. Avec en point d’orgue un fameux concours de reblochon et de saint-nectaire.

Fred, la douce au Nico, retrouve le Team après de longues années d’isolement. La petite Léa y est certainement pour quelque chose !

Le couple Dédé et Marie-Claire, fait rarissime, étaient bien parmi nous, super !

Le soir, une fois secs, resto dans le pittoresque village de la Garde-Adhémar.

Le Prez, en raison d’une petite entorse à la cheville, était monté au village en moto et avait garé son nouveau 125 Fazer tunning US Custom "special sixties" juste devant le resto de peur qu’on lui vole ! Réflexe bien inutile en pareil lieu, mais bon, nous nous sommes relayés pour surveiller l’engin !

Premières joutes épicuriennes !











Le lendemain, après une nuit réparatrice en chambre d’hôte au calme et avec piscine pour les uns, et dans le garage du Nico pour les autres (nettement plus acoustique !!!), début des vraies hostilités avec au programme : la visite d’un moulin à huile (d’olive). L’accueil a été des plus sympathiques.











Comme d’habitude, nous ne bûmes pas que de l’eau !

En cet instant solennel, un ange passa...

Et ensuite que du bonheur, des champs de lavandes et leur lot de des parfums et de couleurs à faire tourner les têtes



Un paysage qui forma les couples...

...et les reforma encore !!!









Le Skwal ne pu résister au bain de lavandes, histoire de parfumer son cuir jamais lavé ! C’est ça un graisseux, un vrai !















Dédé et Marie-Claire transportaient en voiture nos bagages, ce qui nous permit de rouler plus légers, et sur un meilleur rythme !!!



Clin d’œil au maillot jaune du tour de France que nous avons croisé au détour d’une arsouille ! Inutile de dire qu’après sa frayeur, il perdit sa tunique le lendemain !

Arrivée au Hameau de Valouse pour la pause déjeuner, un endroit sublime !







Le moment choisi par certain pour profiter de l’endroit et faire un peu de sport de plage.



Second épisode des joutes épicuriennes !

Léa y montra la même soif que son papa !

Retour en selle pour de nouvelles aventures : en route pour le gite perdu où nous devons passer la nuit. Une petite arsouille bien gentillette pour nous remettre les idées claires s’imposât sur le chemin orgiaco-virolesque qui nous menât au Col de Soubeyrand. Un grand moment ! Les premiers au sommet faillirent attendre les retardataires, le narrateur taira l’avance par respect pour les copains !

Puis après Buis-Les-Baronnies, pause au Col de Fontaube, avec cueillette d’abricots en guise de goûter !







Petite soif, et grosse halte à Brantes, au pied du Ventoux, top relaxe !

Et nous repartirent de plus belle pour le fameux gite perdu.

Arrivée au Gite de Vergol, isolé à souhait, au bout du monde, au bout d’un chemin à ne pas faire emprunter par un FJR !

Nos montures bien calées, nous voilà fin prêts pour passer dans ce lieu si paisible une soirée des plus cool.











Dédé en bon samaritain nous fît la leçon avant d’aller nous coucher : "...et surtout ne vous trompez pas de couchage en rentrant au lit dans le noir... !" Cela devait surtout prévaloir pour lui et Marie-Claire !!!

C’est donc sur ses bons conseils qu’après cette ultime joute épicurienne éreintante,...

...chacun se préparât pour une douce nuit bien méritée, sauf que le Skwal passât à travers les lattes de son lit pour venir aplatir le groin du pauvre Franck qui avait choisi le couchage du dessous ! Gros patakess !!! M’enfin, les risques de la vie en communauté en refuge où la literie n’est pas toujours en bon état !

Le lendemain, Lundi tôt matin, en selle pour le clou du week-end : Le Ventoux. Petite pause sur le plateau d’Albion, on se les pelle dru !

Puis nous enchainons sur les fameuses Gorges de la Nesque où nous avons tenté de nous débarrasser du petit Régis, au fond d’une grotte, mais sans succès !

Énorme session de riding au cœur de ces superbes et profondes gorges ( !) :







En passant à Bédoin, nous eûmes un aperçu sur l’ultime arsouille qui nous attendais, le Ventoux !

Puis après une montée mémorable qui a vu le Tof en net progrès dans les virolos, sans doute désormais le meilleur charentais en montagne, nous voilà au sommet, et on se les pelle grave, comme d’hab !



Évidemment, Reg et Coco en bons retardataires, mais bon, avec leur Panzer, difficile de faire mieux !





Après ça, il a fallu un peu de repos pour certains,...

...et une petite vidange interne pour d’autres ! Car au pays de l’olive, ils avaient fait un peu trop d’huile dans la dantesque montée du Ventoux !







Sans oublier les petits clins d’œil pour Hugues !!!



Toute bonne chose a une fin, et ce fut le temps de la séparation, fixée à Vaison-la-Romaine.



Après une ultime soirée chez le Nico,...



...retour à la réalité et au boulot avec coupage de poils de motard

...remisage bien au chaud de sa brelle jusqu’à la prochaine arsouille...

...tandis que celle du Prez avait subitement réduit, après les seaux d’eau qu’elle avait pris à l’aller...

... et enfilage du costard pour avoir l’air un peu plus clown devant les clients !

Le mot de la fin : Tricastin mon amour !

UN ENORME MERCI à NICO et FRED pour ce week-end époustouflant où paysages et virolos nous auront comblés, et où la grande et fraternelle amitié du Team se sera une nouvelle fois exprimée...

Vskwal
Un savoyard reblochonné parmi les bougnats enfourmés




SITE VFR TEAM AUVERGNAT | PLAN DU SITE | ADMIN