> Accueil > Balades et activités du Team > Week-end dans les Flandres

The Bougnat Spirit
RUBRIQUES ASSOCIÉES :
Saison 2002
Saison 2004
Saison 2005
Saison 2006
Meetings VFR : rassemblements nationaux de VFR
Saison 2007
Saison 2008
Saison 2009
Saison 2010
Saison 2017

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Un samedi en Auvergne...
Virée dans la Montagne Noire
Virée à Ambert
Virée en Andorre : THE compte rendu !
Bol d’Or 2003 !








Week-end dans les Flandres
DÉCOUVERTE DU PLAT PAYS ET SA CULTURE

mardi 3 septembre 2002


Les plus septentrionaux du team Auvergnat et assimilés se sont réunis le we du 24/25 août , chez eux et pour une fois loin du massif.

Luc Lambert et Véro, Didier et sa fille Elodie, Pierre Goumy et Isabelle, Patrice et Bruno et leurs épouses, par intermitence.

Patrice nous avait trouvé un gîte et un repas du soir des plus coquets dans la région du Quesnoy, pays du Maroilles. Il nous accueille au fur et à mesure des arrivées. Les Goumy et les Lambert ont fait une partie de la route ensembles, Didier nous rejoignant le lendemain.
Spendides retrouvailles donc le vendredi soir.

Nuit confortable, si ce n’est un déluge persistant bien de chez nous. Luc est réveillé par la pluie à 3h du mat, Isabelle à 4 et moi (sans doute le plus habitué) à 5. Patrice doit angoisser ferme de son côté.
Après un petit déjeuner de circonstance, on pêche Didier et on débute un périple de 500 kms (Bruno ne peut s’empêcher de tomber en panne sèche, histoire de mettre un peu de piment. Comme Patrice lui ramène un bidon de 5l, il doit bien admettre d’être bigleux, puisqu’il met la moitié à côté).

Le Quesnoy, Chimay (arrêt sur le circuit ou Patrice à vu jadis Ago se vautrer), la Meuse par Revin, Monthermé, Vresse. Le temps de déjeuner sous un parasol pendant une averse géante et un ciel noir de noir. Rochefort, la vallée du Samson, arrêt chez Bruno à Pécrot pour souffler un peu. On abandonne les Lambert qui doivent rentrer pour leur dernier loupiot, et la troupe se dirige vers la mer du Nord. 150 kms d’autoroute un peu mornes parce que cette partie du pays, plate et dénuée de virage, est aussi truffée de radars fixes.

Diner joyeux, balade nocturne sur la plage (curieusement, personne n’a souhaité se baigner) et dodo dans une résidence secondaire prétée pour l’occasion.

Le dimanche, visite de Bruges, noire de monde, déjeuner à l’aise et retour des braves vers leurs pénates. Les Goumy avaient encore 500 kms à faire pour regagner le Cher. Bravo pour leur endurance.

Je pense que les Français du groupe ont vécu quelques petits chocs culturels, du genre : panneaux de signalisation un peu différents, routes déroutantes o(((, climat des plus versatiles, et choc des chocs, les crevettes au petit déjeuner.

Voila pour l’aspect concret des choses. Derrière cela, beaucoup d’affinités entre les participants et une grande joie de ce retrouver. Pour une première en matière d’organisation, Patrice et Bruno ont découvert que ce n’était pas si simple, mais que le résultat est merveilleux. A refaire donc, impérativement. Mais alors, on compte sur tous les Auvergnats et on se lance ici sur un plus grand parcours.




SITE VFR TEAM AUVERGNAT | PLAN DU SITE | ADMIN