> Accueil > La VFR > 1998 : RC46 UN 800 TRES HIGH TECH

The Bougnat Spirit
RUBRIQUES ASSOCIÉES :
VTEC 2002
RC 36
RC 24

DANS LA MEME RUBRIQUE :








1998 : RC46 UN 800 TRES HIGH TECH

mardi 14 mai 2002, par Nicolas


En 1998, Satoru HOIIKE, responsable de la nouvelle évolution de la VFR, présente le résultat de son travail à la presse... et quel résultat !
Plus que jamais, la VFR doit être la vitrine du savoir-faire de Honda.

Le moteur provient directement de la RC45, LA sportive extrême de l’époque selon Honda. Les ingénieurs, pour répondre aux exigences des vfristes, ont souhaité créer une machine plus sportive, sans compromettre la polyvalence et la fiabilité de ses devancières.

Si le bloc de la RC45 est utilisé dans cette version, ses caractéristiques techniques ont été largement modifiées pour le rendre plus polyvalent et exploitable dès les bas régimes. Sa course est augmentée de 2 mm, mais l’alésage est identique afin d’utiliser les mêmes cylindres et la même embase de carters.

La cylindrée passe de 750 à 800 cm3, et le nouveau bloc offre un gain de couple de 8% et de puissance de 10%. Comme sur la 1000 VTR, les radiateurs sont placés de manière latérale, et le dessin du carénage permet un meilleur refroidissement du bloc moteur. Ce placement contribue également à la réduction de l’empattement.

Grande nouveauté également, la VFR 800 adopte l’injection en remplacement des classiques carburateurs. L’injection assure une réduction de la consommation, et rend la VFR plus onctueuse et régulière.
Le choix de ce moteur permettra surtout de respecter les nouvelles normes anti-pollution en vigueur en Europe grâce à un système qui injecte de l’air à l’échappement afin d’achever la combustion et de réduire les émissions d’hydrocarbures non brûlés.

La rigidité des carters moteurs issus de la RC45 offre au moteur un rôle important au niveau de la partie cycle. Le monobras, toujours d’actualité, vient ainsi s’ancrer sur les carters. L’empattement est de fait réduit de 30 mm, pour rendre la VFR plus agile. La moto perd un kilo sur la balance à 208 kg. Le gain en agilité sera le gros plus par rapport à la 750.

Autre grande nouveauté, le freinage, progressif et puissant, fait appel au système Dual CBS, utilisé à l’époque sur les Pan European et les CBR XX. Ce système active les freins arrière et avant à chaque pression sur la pédale, garantissant ainsi une meilleure répartition du freinage. A l’usage, ce système apporte plus de stabilité lors de freinages en ligne et plus de sécurité sur le mouillé.

La VFR est toujours aussi polyvalente et homogène, quelque soit l’état de la route.Son design reste encore très timide, et la 800 semble plus pataude et lourde que la 750. Ses lignes ne mettent aucunement en valeur la révolution technologique qu’elle cache sous son carénage, mais ont le grand avantage d’améliorer la protection du pilote.

Une fois les premiers kilomètres parcourus, on se rend compte rapidement des progrès effectués !

Source : nous remercions Moto Journal pour ses excellents articles qui nous ont permis de réaliser cette rubrique.

Nicolas




SITE VFR TEAM AUVERGNAT | PLAN DU SITE | ADMIN