> Accueil > Auvergne > Merveilles de gosier

The Bougnat Spirit
RUBRIQUES ASSOCIÉES :
Bons plans bouffe, dodo... ou les deux !
Roadbooks
Visites touristiques
Activités et loisirs : quad, acrobranche, rando etc...
Adresses et contacts motos

DANS LA MEME RUBRIQUE :
Photos sur l’Auvergne
L’Odyssée auvergnate
Nos fromages
Spécialités culinaires
SALERS : La vache auvergnate








Merveilles de gosier
NOTRE CARBURANT DE RETOUR D’ARSOUILLE !!!

samedi 11 mai 2002


LES VINS

Dans le Cantal, on boit du Cahors ; en velay, du Beaujolais. Les auvergnats qui ont fourni bien des châtelains à Pomerol, des bistrotiers à Paris (ce sont eux qui ont assuré la vogue du beaujo)... et des vinaigriers à Orléans, sont trop avisés pour porter leurs rouges (issus du Gamay, surtout, et du pinot noir) au pinacle. Néanmoins, la qualité s’améliore. Les Côtes d’Auvergne s’en sortent assez bien, avec des rouges modestes, mais agréables - Vercégintorix en but le soir à Gergovie, et ce sont les Romains qui se retrouvèrent ivres !!!

Le Chanturgue

Jadis cultivé par les Bib sur les pentes de Clermont-Ferrand, c’est le pomerol auvergnat. Solide, bien structuré, velouté... De plus, il se garde !

Le Châteaugay

Version light du précédent, inférieur soit-disant.

Le Boudes

Un rouge souple, léger, fruité, très agréable... Existe en rosé tout comme le corent.

Le Saint-Pourçain

Vin de soif un peu rustique, c’est un rouge vif du Bourbonnais, inégal mais parfois bon, qu’on servait autrefois sur les tables royales

LES REMONTANTS

La gentiane

Chaque été, les paysans appellent les « gentianeurs » pour déraciner cette « mauvaise herbe » (en fait, une fleur haute et magnifique, aux racines, incommensurablement longues) qui parasite leurs pâturages d’altitude. Après une interminable macération, la distillerie extrait des racines un alcool extrêmement amer, qu’on noie de sucre. Deux marques jumelles, l’Avèze et la Salers (distillée en Corrèze), comblent indifféremment les piliers des bistrots cantaliens.

Le petit lait

A défaut de sources thermales, l’Aubrac a eu le petit lait : il y a bien longtemps, les curistes y promenaient leur gobelet de buron en buron. Ils ne venaient pas soigner leurs intestins.




SITE VFR TEAM AUVERGNAT | PLAN DU SITE | ADMIN